L
a publication retrace l'histoire du Musée industriel de Lausanne, créé en 1862. Elle rappelle le contexte qui l'a vu naître, les intentions de ses créateurs – Catherine de Rumine et Charles-Théophile Gaudin – la constitution des collections, leur classification et le style de présentation choisis. Elle s'intéresse aussi aux particularités architecturales du bâtiment qui a abrité le premier musée industriel de Suisse à la rue Chaucrau.


Richement illustré, le catalogue présente, selon leur classification originale – les règnes animal, végétal, minéral complétés par une section d'horlogerie et d'arts graphiques – plus de 100 objets quotidiens ou d'exception tels que: peigne en buis, cravache en cuir d'hippopotame, éventail en papier et ivoire, balsamaire romain, missel de la Curie, épée d'enfant, daguerréotype, sculpture en dent de morse, étui à cartes de visite, coquille de nautile gravée ou carafe en cristal.

 

 

 



Les vues de Lausanne, peintes, dessinées et gravées constituent aussi bien le matériau original du Musée historique qu’un corpus illustrant de manière spectaculaire plusieurs siècles de production artistique et de vie urbaine. Pour la première fois, les plus belles et les plus significatives de ces oeuvres sont présentées dans un ouvrage, le troisième volume des catalogues des collections du MHL, après les Objets en 2006 et la Photographie en 2007. Des noms célèbres – Töpfler, Linck, Bocion, Grasset, Clément… - côtoient des artistes reconnus localement – Curtat, DuBois, Vuillermet, Morgenthaler… ou encore des anonymes, du 18 au 20 siècle. Panoramas et scènes de genre, visions idylliques et interprétations modernes nous emmènent à travers la Lausanne sublime et pittoresque, si prisée des artistes, écrivains et voyageurs.

Destinée à être suivie par un second volume dédié à l’espace urbain et à son équipement, cette première publication s’attache aux aspects sociaux et humains. Elle nous convie à un rapprochement avec des individus et des groupes, pris dans des moments forts de la vie en société, en situation ou mis en scène, dans un face à face qui n’est pas sans évoquer, parfois, un jeu de miroirs.





 

Le premier des catalogues des collections du MHL est dédié aux objets, une appellation qui tient compte de la formidable diversité des pièces de ce département mobilier, orfèvrerie, costumes, instruments scientifiques...