Mémoire vive, une revue qui fait revivre le passé lausannois

Dans le sillage de la « grande histoire », l’histoire locale a pris de l’ampleur et touche un public de plus en plus vaste. On note aussi que les études historiques ne sont plus confinées à un cénacle de spécialistes, et l’on assiste à la rencontre entre « producteurs » et « clients » de l’histoire, entre professionnels et amateurs. Le savoir historique est une gigantesque fresque, où se mêlent les grands événements et les détails anecdotiques. L’histoire générale a besoin de recherches de base, parcellisées et concrètes, pour accréditer des présentations autorisées. Elle n’est pas en rupture, mais en union avec l’histoire locale ; pour écrire l’une, il faut connaître l’autre.
C’est dans cet esprit qu’est née, en 1992, la revue Mémoire vive. Editée une fois l’an, elle comprend deux parties d’inégale longueur : l’une historique, l’autre administrative. La première est composée d’articles variés sur l’histoire lausannoise ; la seconde livre des rapports d’activité des institutions communales et des associations qui soutiennent Mémoire vive. Les Archives de la Ville, le Musée historique, le Musée romain de Vidy, l’Association Mémoire de Lausanne et Pro Lousonna ont signé un partenariat qui a permis de publier cette revue de plus en plus appréciée au fil des années, tant par les professionnels de l’histoire que par les amateurs éclairés. La qualité des communications, mais aussi l’iconographie et la présentation graphique ont contribué à ce succès.

Mémoire Vive 2015

Faune urbaine (2015)

Ce numéro de «Mémoire Vive» illustre l'incroyable variété des rapports entre l'être humain et les animaux en ville de Lausanne, depuis les traces antiques jusqu'aux mesures de protection contemporaine.

A cours des millénaires, la cohabitation entre l'être humain avec les espèces animales a pris différentes formes, qui vont de la chasse aux représentations artistiques, en passant par la domestication, le dressage, l'extermination, l'exhibition, l'étude scientifique ou la protection.

Comment définir ces relations dans notre monde contemporain caractérisé par une pression souvent destructrice sur les écosystèmes et la biodiversité? Et que se passe-t-il dans un environnement qui, a priori, est la négation même d'un milieu naturel: la ville?

Pour ce type de réflexion, le cas de Lausanne est très intéressant. D'une part, c'est une agglomération qui reste de dimension modeste. D'autre part elle offre quantité d'espaces verts et de niches qui permettent à toute une faune de vivre, moyennant parfois des acclimations surprenantes.

 

Couverture : vers l'Hermitage
Photo, B. Renevey

 

     Sommaire

·       Bestiaire gallo-romain (Laurent Flutsch et Sophie Weber)

·       Exorcismes, malédictions et procès d'animaux en Suisse romande (Catherine Chêne)

·       Edouard Marcel Sandoz et ses modèles (Sébastien Meer)

·       Le grand requin blanc de Lausanne (Michel Sartori)

·       Les papillons de Vladimir Nabokov (1899-1977) (Michel Sartori)

·       Le vivarium de Lausanne et Jean Garzoni (Daniel Cherix, Emmanuelle Ryser, Jean-Marc Touzet et Alain de Chambrier)

·       Animalia Losanna (Jean-Pierre Vorlet)

·       Tout le monde n'aime pas forcément tous les animaux en ville! (Daniel Cherix, Max Hagner)

·       Sépultures pour toutous ou pour le sloughi de Mme la comtesse (Gilbert Salem)

·       Des hôtels pas comme les autres à Lausanne! (Daniel Cherix, Pascale Aubert)

·       Lausanne, une ville riche en oiseaux (François Turrian, Lionel Mamaury)

Rapport d'activités 2014 des associations

Impressum
Titre:
Mémoire Vive no 24: Faune urbaine
Prix: CHF 25.– + frais de port
Pages: 84 / quadrichromie


Pour voir la liste des anciens numéros et commander cliquer ici